C'est l'histoire d'une corbeille à ouvrage en rotin abandonnée dans un grenier poussiéreux.

La pauvrette esseulée n'avait jamais servi.  Elle aurait pourtant bien aimé. C'est vrai, elle avait été fabriquée pour cela : devenir la meilleure amie d'une couturière, d'une tricoteuse ou d'une crocheteuse. Elle avait été offerte en cadeau de mariage à une jeune femme il y a bien longtemps. Mais la mariée trouvait  que ce présent était démodé. Elle n'avait que faire d'une corbeille à ouvrage. Elle ne tricotait pas, ni ne cousait. Non, elle achetait du prêt-à-porter et jetait les chaussettes trouées. Alors une corbeille......non, non décidement pas question de s'en servir. 

Les années passèrent et la corbeille se retrouva un dimanche dans un vide grenier entourée de livres, de pulls, de "tuperwear"....

corbeille1

corbeille1

corbeille2

corbeille3

et de jeux vidéo. 

Je l'ai découvert là toute seulette et j'ai eu le coup de foudre. Après une petite remise en forme, elle coule des jours heureux dans mon salon. Elle est heureuse ma petite corbeille, elle sert enfin à une couturière amateur et tricoteuse du dimanche qui jette aussi ses chaussettes trouées !

Détails techniques :

 Ponçage de l'osier qui était verni

 2 couches de peinture en bombe couleur lilas

Doublure de la corbeille réalisée en coton écru à pois doré de MT.